Qu'est-ce que l'ESP ?

Présent sur toutes les voitures depuis quelques années déjà, l’ESP est un équipement de sécurité active destiné à contrôler et améliorer la trajectoire d’un véhicule.

Développé par l’équipementier Bosch à la fin des années 80, l’ESP pour Electronic Stability Program (Programme électronique de stabilité) est apparu pour la première sur un véhicule de série en 1995. Nommé également ESC, DSC ou VSA selon les constructeurs, ce programme d’antidérapage travaille avec de nombreux systèmes de gestion électroniques présents sur chaque véhicule (ABS, EDC, ASR, etc.) dans le but détecter des pertes d’adhérence dans les virages. Les freins de certaines roues sont alors automatiquement actionnés de façon à garder la voiture sur la route. Le système peut également jouer sur l’accélérateur en diminuant l’excès de puissance, ainsi que l’antipatinage.

Obligatoire depuis 2011

L’utilité de l’ESP est telle que l’équipement est rendu obligatoire en Europe depuis le 01/11/2011. Selon certaines études, il sauverait 4.000 vies par an, rien que sur le Vieux Continent. Même si son fonctionnement peut paraître complexe pour le commun des mortels, il est peu onéreux et il n’a presque pas d’impact sur le prix d’un véhicule neuf.

Déconnectable

Dans la majorité des voitures l’ESP est déconnectable via un bouton disposé sur le tableau de bord. S’il est risqué, voire dangereux de le supprimer en conditions de route normales, il est toutefois intéressant de le déconnecter dans la neige, lorsqu’il est nécessaire de faire patiner les roues pour se sortir d’un mauvais pas, par exemple !

Articles correspondants